Stabilisé 

Résultats 1 - 1 sur 1.
  • 69,00 € Rupture de stock
    Rupture de stock
    Référence : 2273BP   Tableau végétal (Mousse stabilisée + Pavots artificiels) Cadre en boisCouleur cadre: Blanc Couleur: Orange / vert Tableau végétal idéal pour apporter une touche de vert sur vos murs Fabrication française au sein de notre entrepôt   Dim. : H24xL33xP3.5 Poids :0.55kg
Résultats 1 - 1 sur 1.

Stabilisé

La stabilisation végétale est une technique unique et totalement écologique utilisée depuis 30 ans. C’est un procédé qui consiste à remplacer la sève naturelle d’une fleur par un produit de conservation, 100 % biodégradable. Grâce à la stabilisation, toutes les espèces de plantes stabilisées peuvent conserver leur aspect naturel, que ce soit au niveau de la fraîcheur ou au niveau de la souplesse, et cela, sans le moindre entretien. Plus d’arrosage, plus de taillage et plus de traitement particulier. Classées parmi les fleurs artificielles, les stabilisés peuvent servir d’objet de décoration, de cadeaux, d’accessoires de mode, etc. 

Le procédé de stabilisation

Afin d’obtenir un bon résultat, les fleurs sont stabilisées au moment où ils présentent leur plus bel aspect, que ce soit au niveau de la taille ou de la couleur. On les récolte dans des conditions optimales du renouvellement des fleurs, mais aussi du respect de l’environnement. Ensuite, avant de passer à l’étape de stabilisation, elles sont triées puis placées dans des gouttières. C’est pendant cet instant là que la sève de la fleur s’évapore petit à petit pour au final, laisser la place au produit de conservation. Ce liquide est composé d’eau, de glycérine végétale, de colorant alimentaire et de substrat. Avant la commercialisation, les stabilisés passent par un dernier tour de contrôle, à une séance de rinçage et de séchage. Ceci fait, ils peuvent maintenant être exposés dans une vitrine, sur une table … En général, le processus de stabilisation prend entre 7 à 20 jours. Cela varie selon l’espèce et la taille des plantes à stabiliser. Il faut savoir que chaque plante possède sa propre caractéristique de stabilisation : le type de substrat à ajouter au mélange, la température ambiante, la qualité de l’eau, la matière première…

Le procédé de stabilisation à travers le monde

Actuellement, il existe de nombreux producteurs dans le monde et chacun d’eux s’est spécialisé dans la stabilisation des végétaux de leur pays respectif. La majorité des fleurs stabilisées commercialisées en ce moment proviennent des 5 continents et on peut dire qu’il y a une énorme différence entre les stabilisés fabriqués en Europe et ceux qui sont produits en Asie. Pour le moment, les fleuristes privilégient plus les produits européens puisque l’importation des marchandises venant des autres pays prend un peu plus de temps. Parmi les pays producteurs de stabilisés, on peut citer le Canada, la Tunisie, la Chine, le Japon, la France, l’Italie, l’Espagne, la Hongrie, les États-Unis…

Durée de vie des stabilisés

En matière de stabilisés, il n’y a pas de durée de vie déterminée. En effet, il existe de nombreux facteurs qui peuvent impacter l’évolution des fleurs à savoir l’humidité, les rayons du soleil, etc. Au lieu de durée de vie, on préfère parler de qualité quand il s’agit de stabilisés. Si d’autres fleurs commencent à perdre leur teinte, il y en a ceux qui comment à voir un très bel aspect. De ce fait, on ne peut pas donner avec exactitude leur durée de vie. De plus, avec le produit de conservation, les stabilisés ne vont pas changer du jour au lendemain. Toutefois, tout comme les fleurs artificielles, si on prend bien soin des stabilisés, ils peuvent rester très beaux durant des années.

En minimum, une fleur stabilisée a une durée de vie 50 fois supérieure à celle d’une vraie fleur. C’est une caractéristique que l’on peut changer en argument de vente. Il n’y a pas plus parfait et plus original qu’une fleur éternelle en guise de cadeau alors qu’attendez-vous pour en acheter.   

Comment entretenir les stabilisés ?

En tant que fleurs naturelles, les stabilisés nécessitent quand même un entretien un peu particulier. Tout d’abord, ils doivent rester à l’intérieur puisque l’exposition au soleil pourrait les détériorer rapidement. A l’intérieur de la maison, il ne faut pas les placer près d’une source de chaleur genre une cheminée, un radiateur… Ensuite, il faut éviter de les toucher, de les arroser puisqu’ils ne repousseront pas. Enfin, on sait tous que les fleurs ont besoin d’humidité, mais le taux d’humidité recommandé ne doit pas dépasser 70 %.

L’avenir des stabilisés

Au pays du soleil levant, la production des stabilisés est considérée comme un art. Il existe même des écoles de fleuristerie qui ont ouvert leur porte à ceux qui désirent apprendre cette technique un peu singulière. Il faut savoir que la technique de stabilisation est tout à fait différente des techniques qu’on utilise pour les fleurs vivantes. Le procédé de stabilisation a un très bel avenir puisque la demande venant du grand public ne cesse de grandir. Les avantages des fleurs stabilisées se font connaître de plus en plus grâce aux artisans qui intègrent les stabilisés dans leurs offres. Les professionnels de la décoration sont aussi très demandeurs puisque les stabilisés sont une alternative aux fleurs artificielles du point de vue esthétique, et aux fleurs naturelles du point de vue économique. Découverte il y a 30 ans, les techniques évoluent et les stabilisés commencent à envahir le marché mondial.

Les différentes techniques de stabilisation

Il faut savoir qu’il existe deux types de conservation végétale : la préservation végétale et la stabilisation. La stabilisation se pratique sur des fleurs fraîches. Elle permet de les figer dans son état de fraîcheur. Par contre, la préservation des végétaux se fait sur des fleurs séchées. Cette technique consiste à réhydrater la fleur. Parmi ces deux processus de conservation, la stabilisation est sans aucun doute la plus fiable et aussi la plus coûteuse.

La stabilisation par capillarité

La stabilisation par capillarité est le processus de stabilisation originelle. La technique consistait à tremper la plante encore fraîche dans une solution de stabilisation. Cette dernière est composée d’eau, de glycérine végétale, de nutriments et de colorants alimentaires. La glycérine végétale a pour rôle de retenir l’eau et le colorant permet d’avoir la couleur souhaitée. Durant le processus de stabilisation, la plante a besoin de se nourri, d’où les nutriments. La stabilisation prend fin après l’absorption de la sève de substitution, il ne reste plus qu’à sécher le stabilisé pendant 24 heures.

Considérée comme la plus efficace, la stabilisation par capillarité permet l’obtention des couleurs souhaitées au niveau des feuilles, tout en conservant les couleurs des tiges et des branches. En effet, le fait qu’ils soient plus épais empêche les colorants de pénétrer jusqu’à la surface.

La stabilisation par double immersion

La stabilisation par double immersion est la technique la plus utilisée pour stabiliser les fleurs. Pour que la stabilisation soit réussie, il faut que la fleur soit très fraîche. Comme son nom l’indique, il existe deux étapes d’immersion à suivre avant d’arriver au résultat final. Le premier consiste à immerger la fleur dans une solution d’alcool pur durant 24 h. Le but étant de déshydrater complètement la fleur tout en conservant son aspect d’origine. En sortant de ce premier bain, elle va perdre sa couleur d’origine. Ceci fait, on la trompe dans le second bain qui est constitué de colorant alimentaire, de glycérine, d’alcool et de propylène-glycol. Sous l’effet de l’alcool, la glycérine et le propylène ont pour rôle de réhydrater la fleur. Quant aux colorants, elle permet d’obtenir la couleur souhaitée. Il faut préciser que seules les têtes des fleurs sont stabilisées. Afin d’éviter que les tiges aient les mêmes couleurs que les fleurs, on les sépare et une fois la stabilisation finie, on les réassemble.

Tout comme la stabilisation, il existe aussi deux sortes de préservation : la préservation par pulvérisation (mousse) et la préservation par immersion (fleur, mousse, lichen).

Avec l’avancée de la technologie, de nombreux chercheurs se penchent actuellement sur de nouvelles techniques de stabilisation. En guise d’exemple, on peut citer la stabilisation à base de CO2 sous pression. Cette technique innovante permet non seulement de stabiliser de nouvelles espèces de végétaux, mais aussi de raccourcir le processus de stabilisation (temps). Certes, la stabilisation est une technique vieille de 30 ans, mais il faut savoir qu’elle n’est à qu’à sa genèse. Dans ce domaine, les techniques ainsi que les connaissances ne cessent d’évoluer. Actuellement, on peut trouver sur le marché une grande variété de stabilisés  tels les fleurs stabilisées (roses stabilisées, orchidées stabilisées, œillets stabilisés, gypsophiles stabilisées, chrysanthèmes stabilisés …), les feuillages stabilisés, les fougères stabilisées, les amarantes stabilisées, les graminées stabilisées, les feuilles stabilisées, les mousses stabilisées, les lichens stabilisés, etc.

11 avis
Très bien
5.00/5.00